Revalorisation de la rémunération des maîtres auxiliaires de 3ème catégorie Imprimer

Ce mardi 13 mai, le SNEC-CFTC et les autres organisations syndicales ont été invités à négocier avec le Ministère de l'Education Nationale sur la rémunération des maîtres délégués de l'enseignement  privé sous contrat. Ce rendez-vous est le résultat de demandes récurrentes du SNEC-CFTC.

Les propositions du Ministère sont :

  • Rémunérer les instituteurs suppléants sur la grille des MA2 : l'indice du premier échelon passe de 310 ou 314 à 321. Puis bénéficier par la suite des possibilités d’avancement.
  • La grille MA3  disparaît au profit de la grille de rémunération des  MA2

ECHELON

Durée

Choix (20%)         Ancienneté

MA2

Indice: salaire

MA3

Indice: salaire

1er

2 ans 6 mois              3 ans

321 : 1 486,32

309 : 1 430,76*

2ème

2 ans 6 mois              3 ans

335 : 1 551,15

312 : 1 444,65*

3ème

2 ans 6 mois              3 ans

351 : 1 625,23

314 : 1 453,91

4ème

3 ans                   4 ans

368 : 1 703,95

321 : 1 486,32

5ème

3 ans                   4 ans

384 : 1 778,03

337 : 1 560,41

6ème

3 ans                   4 ans

395 : 1 828,97

356 : 1 648,38

7ème

3 ans                   4 ans

416 : 1 926,20

374 : 1 731,73

8ème

Sans  limite

447 : 2 069,74

390 : 1 805,81

*Aux 1er et 2ème échelons, les MA3 bénéficient d’une indemnité compensatoire pour que leur salaire ne soit pas inférieur au SMIC (1 445 € bruts)

Ces mesures, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne concernent que 4000 suppléants du 1er degré et 3 % des maitres auxiliaires du 2nd degré.

La différence de traitement avec les maîtres non titulaires de l’enseignement public (de l’ordre de 20 %) perdure. Pour le SNEC-CFTC, elle  ne saurait se justifier ; elle est insupportable !

Le SNEC-CFTC a demandé que tous les maîtres auxiliaires de l'enseignement privé sous contrat soient rémunérés comme leurs homologues de l'enseignement public (contractuels de catégorie 2). La différence de traitement constatée (20 %) est insupportable !

Revalorisation de la rémunération des maîtres auxiliaires contractuels

Pour les MA contractuels définitifs, le SNEC-CFTC a réitéré sa demande de réouverture de la promotion  AECE par liste d’aptitude à défaut de permettre aux MA contractuels  de candidater à l’intégration aux échelles de Certifiés, PLP et PEPS. Chaque année, en effet, plusieurs dizaines (centaines) de promotions « Intégration » faute de candidats remplissant les conditions de titre (= être AE).

Le Ministère propose de privilégier une autre piste : augmenter les contingents de contrats offerts au CAER.

Le SNEC-CFTC restera force de proposition pour l’évolution des salaires de tous.

NB : en Picardie, il y a environ :

50 MA1 et MA2 en contrat définitif et environ 230 en Délégation d’Auxiliaire

6 MA3 en contrat définitif et 17 en Délégation d’Auxiliaire.